Les chargés de bilans de compétences du CRIR sont des professionnels expérimentés habilités à la passation des tests (Article R6322-56).
Votre bilan est conduit de A à Z par un seul chargé de bilan qui peut, le cas échéant, faire appel à des experts pour des évaluations techniques.

Béatrice POUPELARD

Laura BUNEL

Les conseillers en bilan de compétences du CRIR s’engagent au respect des
règles de déontologie des psychologues (document du 22 Mars 1996 et actualisé en Février 2012 et Septembre 2021) dont :

puce Le principe du respect des droits fondamentaux de la personne
Nous nous attachons à respecter l’autonomie de la personne et en particulier son droit à l’information, sa liberté de jugement et de décision.

puce Le principe du respect de la vie privée, du secret professionnel, de la confidentialité
Nous n’intervenons qu’avec le consentement libre et éclairé des personnes concernées.
Nous préservons la vie privée en garantissant le respect du secret professionnel.

puce Le principe d’intégrité et probité
Le conseiller a pour obligation de ne pas exploiter une relation professionnelle à des fins personnelles, religieuses, sectaires, politiques, ou en vue de tout autre intérêt idéologique.
Le conseiller a un devoir de probité qui fonde l’observance des règles déontologiques et son effort continu pour affiner ses interventions, préciser ses méthodes et définir ses buts.

puce Le principe de compétence
Les professionnels du CRIR sont des conseillers confirmés habilités à la passation des tests psychotechniques.
Chaque conseiller est garant de ses qualifications particulières et définit ses limites propres. Il se réserve le droit de refuser toute intervention lorsqu’il sait ne pas pouvoir avoir les compétences requises. Quels que soient le contexte de son intervention et les éventuelles pressions subies, ils agissent avec prudence, mesure, discernement et impartialité. Ils basent ainsi sur leur intervention sur la notion de « une neutralité bienveillante ».

entretien discussion

puce  Le principe de responsabilité et autonomie professionnelle
Outre les responsabilités définies par la loi commune, le conseiller décide du choix et de l’application des méthodes et techniques psychologiques qu’il conçoit et met en œuvre. Il répond donc personnellement de ses choix et des conséquences directes de ses actions et avis professionnels.

puce Le principe de rigueur et respect du cadre d’intervention
Tout en construisant son intervention dans le respect du but assigné, et à lui seulement, le conseiller doit prendre en considération les utilisations possibles qui peuvent être faites par un tiers.